Jane Eyre * Charlotte Brontë

wp_20150909_19_15_25_pro

Cet été j’ai eu envie de relire Jane Eyre. Je ne sais pas pourquoi mais tout d’un coup j’ai eu besoin de me replonger dans ce chef d’oeuvre.

Le plaisir était intact et j’ai tourné frénétiquement les pages allant de surprises en surprises. Je me souvenais plus ou moins de l’histoire et de certaines scènes mais pas de toute l’histoire ni du pouvoir des mots de Charlotte Brontë !

Jane, jeune orpheline, vit parmi sa mégère de tante et ses cousins. Très tôt elle est mise en pension. Elle y trouve une certaine forme de bonheur et s’y fait une fidèle amie. La pension, bien qu’horrible, lui apparaît toujours moins dure à vivre que la vie chez sa tante. Son enfance malheureuse la pousse à la première occasion (vers ses 18 ans) à quitter la pension pour devenir gouvernante à Thornfield-Hall chez Monsieur Rochester pour éduquer Adèle, sa jeune nièce.

Au fil des mois la relation entre Monsieur Rochester et Jane devient mystérieuse et profonde. L’admiration pour Monsieur Rochester se transforme en amour malgré la différence d’âge. Mais Jane sent bien que dans la maison, des choses étranges et mystérieuses se passent. Quel est le secret que cache le séduisant Rochester?

700 pages d’excitation, de talent, d’amour, de mystères…

Comment ne pas recommander un tel roman ? Pour moi il fait partie des ouvrages qu’on peut lire et relire sans lassitude!

Bonne lecture !

Publicités