Trente-six chandelles * Marie-Sabine Roger

36 chandelles

On m’a conseillé (et prêté)  dernièrement cet ouvrage, j’ai donc profité du pont pour me plonger dans Trente-six chandelles.

Autant vous dire que c’est avec beaucoup de plaisir que j’ai dévoré ce livre les pieds sur la table basse face à la mer (mais je pense que vous pouvez aussi le lire dans le salon, dans la chambre, à Paris, Lyon, Trifouilli les alouettes… le plaisir sera le même !).

Notre « héros » Mortimer Décime porte comme fardeau une lourde hérédité! Tous les hommes de sa famille meurent le matin de leur 36 ans à 11 heures très précisément…La vous vous dites « Oula… plutôt sombre comme histoire..déprimant! ah non c’est le printemps, je veux de la légèreté, de l’amour,pas de la mort! » et moi je vous dis! ce livre est pour vous !

Mortimer se prépare donc le matin fatal, à quitter ce monde…pourtant, il ne décède pas. Pourquoi ? Quehaaaaaaa meuhaaaaaaaa? gros rebondissement! wai je vous arrête tout de suite.. s’il meurt vraiment ça casse le scénario ^^

Morti est un drôle de personnage qui s’est préparé toute sa vie pour mourir. Ses plans sont donc très largement compromis par cette anomalie du destin. Avec ses amis, un charmant couple atypique de vendeurs de crêpes, il va essayer de surmonter cette épreuve et de trouver un sens à son futur. Mortimer a en effet rendu son appartement, quitté son emploi, vendu sa voiture, passé sa vie seul et sans enfants…bref il s’est foutu dans la merde avec son passé génétique foireux!

Pas facile d’imaginer le futur quand on a passé sa vie à penser qu’on en aura pas. Le ton est léger et drôle et on arrive facilement à se mettre à la place du/des personnage(s), ils sont touchants et décalés mais leurs traits de caractère sont suffisamment communs pour qu’on puisse tirer des leçons de ce livre qui ne se veut pourtant pas didactique.

On s’interroge sur la place du destin,de la chance, de la « scoumoune » (un bien joli mot qui vaut + 8 points au scrabble!)

J’ai vraiment passé un excellent moment, j’ai rêvassé, j’ai voyagé, c’était exactement ce dont j’avais besoin: un livre profond et léger qui fait voir la vie sous un autre angle.

A mon tour je vous le conseille sans hésitation.

Publicités