L’embellie * Audur Ava Ólafsdóttir

IMG_2263

Il y a quelques semaines, j’ai acquis ce livre.

Pourquoi ? Parce que la pub sur la couverture annonçait que c’était la même auteure qui avait auparavant écrit Rosa candida.

Ce que j’ai pensé de Rosa candida ? Rien, je ne l’ai pas lu.

Mais je connais un Rosa, alors, j’ai pensé que c’était une bonne excuse pour acheter un roman islandais écrit par un auteur au nom imprononçable, sans même retourner le livre et consulter la quatrième de couverture.

Je suis pleine de contradictions, je sais. Il paraît même que des fois, ça fatigue mon entourage (à moins que ce ne soit mes monologues interminables?)

Vous n’avez pas le livre sous la main, donc, pas de quatrième de couverture à dépiauter. Mais moi, je vais vous aider.

Le pitch : Une trentenaire, quittée par son mari, doit, par un concours de circonstances s’occuper du fils de sa meilleure amie. Celui-ci, âgé d’à peine quatre ans, ne voit guère et entend peu.

Elle entreprend alors un voyage à travers la route circulaire islandaise, en plein hiver… Un voyage qui construira sa récente relation avec Tumi, le petit garçon, et qui lui permettra de découvrir une nouvelle voie, une autre manière de rélechir.

Un livre empli de mystère, de poésie. Un livre comme je les aime, l’empreinte d’une route initiatique, d’épreuves à affronter. Un livre passionnant, que j’ai eu du mal à lâcher.

Une écriture incroyablement légère et poétique. La narratrice n’est pas une trentenaire relou qu’on a largué parce qu’elle était chiante. Elle est différente, elle est dans son monde, et cet homme, n’était juste pas le bon.

En réalité, une histoire d’amitié plus qu’autre chose, et surtout : Un très bon moment.

Deux choses pour finir

  • La littérature islandaise ça a du bon : on voyage, on sent presque l’Islande de son canapé, on peut bouquiner sous un plaid, si on aime le poisson c’est parfait et même qu’il n’y a pas que des volcans en Islande !
  • Finalement, acheter un livre juste à l’aperçu de la couverture, ça peut fonctionner. Je ne suis pas sûre de réitérer l’expérience souvent, mais le système fonctionne. Si vous vous lancez dans ce type d’expérimentation, n’hésitez pas à me faire part de vos découvertes (et de vos erreurs aussi).
Publicités