Dix petits nègres * Agatha Christie

IMG_2211

J’ai le karma sombre en ce moment.

Et, qui dit Karma en berne, dit chocolat chaud, apéros entre copains, barbecues, boutiques, films, séries et peu de temps pour bouquiner.

En plus, le peu que je lis, je l’ai déjà lu.

Mais honnêtement, Dix petits nègres, c’est une valeur sûre.

C’est Le truc qui marche à chaque fois.

Bien ficelé, bien écrit, et même quand on connaît le coupable, on arrive pas vraiment à y croire… Et jusqu’au bout, on se triture les neurones, histoire de démêler les fils, de se saisir du vrai, du faux, de l’absurde et de la mise en scène.

Si jamais, vous avez passé les 100 dernières années à élever des lamas, sans personne à moins de quatre-vingt dix jours de marche à pied, vous avez pu passer à côté du pitch… Vu que je suis sympa, et que j’aime bien les éleveurs de lamas, le voici !

Dix personnes, incroyablement différentes, se retrouvent sur une île… Elles sont là, car « on » les a invité. Ce « on » ? Une vague connaissance, une signature un peu effacée, un souvenir fugace… En pleine tempête, accusés d’avoir commis des meurtres, les invités du mystérieux A. O. Nyme se trouveront face à une destinée à laquelle ils n’aspiraient pas…

Je me répète, mais, c’est un bijou ! Un huis clos angoissant, une destinée immuable, un brin de perversité britannique, et le tour est joué. Un livre passé maître des maîtres au cours des années et qui mérite bien sa place.

Si vous ne l’avez pas lu. Je suis navrée de vous l’annoncer de but en blanc, mais il va falloir y remédier. Et vite. Question de vie ou de mort. Lâchez-tout et évadez-vous !

Publicités