Cherche prince charmant désespérément * Lynda Curnyn

WP_20150304_002

En ce moment je suis d’humeur romantique et rêveuse, j’ai envie de croire de nouveau au prince charmant et mes lectures s’en ressentent.

Du coup après le 1er Harlequin et la littérature érotique, je me suis plongée dans un roman d’amour. Enfin c’est ce que je croyais…parce que contre toute attente ce livre m’a surpris. Je m’attendais à une riche new-yorkaise avec des problèmes aussi profond que « Quelle paire d’escarpins à talons beaucoup trop hauts vais-je mettre pour mon déjeuner au champagne avec ce richissime et incroyablement beau magnat de la finance froid et distant  dont je finirai par ravir le cœur après moult péripéties ? » Et en fait j’ai presque été déçue de voir que le livre est plus profond et travaillé que ça.

En fait Grace Noonan est une très belle femme de 35 ans qui travaille dans une entreprise de cosmétique. Une vie professionnelle bien remplie et une vie personnelle assez chaotique. En effet elle est abonnée aux hommes décevants (on se sent tout de suite moins seule ).

Elle a été adoptée toute petite par un couple formidable et amoureux comme au premier jour mais sa mère adoptive lui manque, enfin pas forcément sa mère puisqu’elle ne l’a pas connue, mais le fait de ne pas connaître sa mère justement la perturbe (vous avez compris l’idée !). et là tout de suite on se dit : l’abandon de sa mère aurait-il un impact sur ses relations amoureuses? Va-t-elle dépasser ce traumatisme et réussir à laisser un homme entrer dans sa vie? Va-t-elle aller faire du shopping chez Bloomingdales comme toute héroïne new-yorkaise qui se respecte?. Il faut dire que Grace a la chic pour quitter les hommes au moment où ils s’apprêtent à le faire, ses relations durent rarement plus de 6 mois  ce qui nous permet de faire connaissance avec les hommes de sa vie (et on reconnait quelques spécimens déjà croisés dans les nôtres).

Grace voit une thérapeute ( je vous ai dit elle est new-yorkaise elle a donc forcément besoin de voir un thérapeute). Oui  alors ça j’ai pas bien compris car tout au long du livre on fait bien comprendre au lecteur que Grace ne voit pas l’utilité de ces rendez-vous hebdomadaire mais personne ne l’a forcé à y aller si ce n’est l’auteur… du coup ba euh mon petit canard si t’en voit pas l’utilité n’y va pas !

Bon je vous rassure Miss Noonan  finira par faire une rencontre … différente???? Ça je vous laisse le découvrir.

Le début est un peu lent je trouve, on se demande quand un mec va enfin arriver pour tout bousculer, l’a coincer sur le bureau, retrousser sauvagement sa jupe et… ah non je m’égare on a dit stop à la littérature érotique (momentanément je vous rassure)

Bon on tient pas là le Best-seller de l’année et ce n’est pas le genre d’histoire à laquelle je m’attendais du coup j’ai été à la fois déçue de pas tombée sur une histoire de « midinette guimauve love love peace et petits chatons » qui était ce à quoi j’aspirais et à la fois agréablement surprise de trouver un ouvrage légèrement plus profond et plus travaillé que ce que j’imaginais.

Ne courrez pas l’acheter mais si vous tombez dessus dans une librairie, tendez la main sans gros risques.

PS: en cherchant la maison d’édition pour partager l’article sur Twitter devinez ce que je viens de voir…Red Dress INK, la collection de ce livre, est une collection des éditions Harlequin ! J’ai donc lu un second Harlequin sans le savoir ! YEAHHHHHHHHHH

Publicités