Le sursis * Gibrat

WP_20150125_002

Changeons un peu les habitudes et parlons de B.D car il s’agit aussi de littérature et d’art! Il y a très longtemps j’avais lu un des tomes du Sursis, au CDI du lycée je crois bien. Je me suis donc lancée dans l’édition intégrale car je trouvais les dessins magnifiques.

Gibrat nous raconte l’histoire de Julien qui sous l’occupation déserte et retourne se cacher dans son village natal de l’aveyron. Discrétion obligée (on est quand même sous l’occupation !) il se cache avec l’aide de sa tante dans la maison de l’instituteur décédé. De là il va observer ses anciens voisins et camarades mais aussi et surtout Cécile, son amour. Entre ceux qui résistent contre toute attente, ceux qui collaborent avec zèle, Julien ne s’ennuie pas.. mais difficile de rester discret longtemps.

L’histoire est sympa et présente un autre aspect de l’occupation, ceux qui évitent le conflit, ceux qui ne comprennent pas la guerre. On apprend beaucoup sur la vie quotidienne de cette époque.
Les dessins sont magnifiques, les traits sont fins et distingués, les couleurs douces et agréables. Bref une très belle découverte !

Publicités