Labyrinthe * James Dashner

IMG_1970

Au sommet des têtes de gondoles, en 4 par 3 dans la rue, dans tous les magasins, sur les blogs littéraires, culturels, cinématographiques, culinaires, mode, beauté, politique… on ne voit que ça. Ça, c’est Labyrinthe de James Dashner paru aux éditions Pocket Jeunesse et sorti au ciné le 15 octobre. N’ayant pas vu la version grand écran, je ne vous parlerais que du pavé.

Mon côté ado étant de sortie à l’approche des fêtes, je me suis jetée sur ce livre comme sur un pot de Nutella. Et je l’ai littéralement englouti.

Habituellement, je ne lis pas trop de littérature ado, pour la seule et unique raison que je n’y pense pas. Mais là, pour le coup, je ne pouvais pas passer à travers. En plus, j’avais lu une chouette chronique chez Moody, alors je me suis lancée.

Le pitch (au cas improbable où vous seriez passé à côté) : Thomas, un adolescent se réveille dans une boîte. Le hic : il n’a plus aucun souvenir. A sa grande stupeur, en sortant de la boîte, il se découvre prisonnier d’un labyrinthe avec d’autres adolescents. Mais tout n’est pas si simple, le plan du labyrinthe change tous les soirs, Thomas éprouve des sensations étranges, un mal-être, et… Au milieu de cela, débarque… UNE FILLE !

Ils devront résoudre l’énigme pour sortir du labyrinthe et ainsi répondre aux multiples questions qui les tourmentent.

Pour ma part, j’ai trouvé ce livre top. Un livre à destination des adolescent(e)s, qui se lit vite et bien. Les phrases, ainsi que les chapitres sont courts. Il n’y a pas de longueur, on ne traîne pas. James Dashner sait où il veut conduire son lecteur, et l’y emmène.

L’intrigue est intéressante, on ne découvre qu’au fur et à mesure ce qu’il se passe. Le lecteur est dans la tête de Thomas et ressent les mêmes émotions que lui : stress, peur, curiosité…

Un point m’a quand même déçu : pour ma part, les personnages ne sont pas assez travaillés. Outre Thomas, super star du roman, on ne sait pas grand chose des autres. Il n’y a que peu de descriptions, on ne connaît les noms qu’une petite partie des ados enfermés dans ce labyrinthe. Cela manque un peu de profondeur.

A voir, comme cela évolue…

Sans trop en dire, j’ai déjà sous la main les Tomes 2&3… Vous aurez bientôt des nouvelles de Thomas !

Publicités