Les gens heureux lisent et boivent du café * Agnès Martin-Lugand

les gens heureux

Bon j’avais beaucoup d’espoir dans ce livre qui figure actuellement en bonne place dans les librairies, et bien….échec !

J’étais fan du titre, je trouvais ca tellement vrai !

L’idée était bonne : une femme perd sa fille et son mari dans un accident et sombre dans la solitude et le malheur, jusque là rien de très étonnant… Mais pour fuir sa famille, ses amis qui au bout d’un an essayent de lui rappeler que la vie continue malgré tout, elle quitte Paris et part s’installer dans un peut village de bord de mer en Irlande. Là évidemment il se passe des choses (sinon le livre serait déprimant et ennuyeux !) Ce n’est pas tellement ce qui se passe qui me dérange ! Les idées sont bonnes, le livre n’est pas triste, mais c’est plutôt la façon dont les choses se passent qui m’a un peu dérangé. Je trouve que les deux personnages principaux changent beaucoup trop rapidement de comportement pour que ce soit crédible.

Il faut cependant reconnaitre que la lecture de cet ouvrage est agréable, je l’ai lu en une fois. Mais même si c’est compliqué à expliquer, je n’étais pas satisfaite en le fermant. J’avais l’impression de rester sur ma faim, de ne pas avoir tout compris de la psychologie des deux personnages principaux, de ne pas avoir assez découvert l’intérêt des personnages secondaires. Il m’a manqué un truc, LE truc qui différencie un bouquin qui se lit d’un livre qu’on recommande.

Ne courrez pas à la librairie l’acheter, en revanche si vous l’avez sous la main, n’hésitez pas à le lire.

Publicités